Bienvenue sur le site d’Anderlecht en transition!

Bienvenue sur le site d’Anderlecht en transition, portail d’un collectif citoyen anderlechtois.

Si le concept des villes en transition ne vous est pas familié, on vous invite à regarder le reportage suivant:

Ainsi qu’à lire l’article suivant paru dans le journal Contact de novembre 2013

Pages from ac129

Bonne lecture du site, n’hésitez pas à mettre vos commentaires, à nous suivre sur facebook (Anderlecht en Transition), à nous contacter via notre adresse mail 1070entransition@gmail.com et surtout à nous rencontrer en personne lors des activités/actions/débats organisés régulièrement.

Publicités

Auberge Anderlechtoise / Anderlechtse Picnic – 15 sept 2013

Vous aimez bien manger? Initiez-vous et venez découvrir la cuisine locale.

Devenez locavore (plus d’info ici) l’espace d’un temps de midi!

Anderelcht en Transition vous invite à une Auberge anderlechtoise
ce dimanche 15 septembre 2013 de 12h à 14h
à la pépinière de la Rosée (14, rue de la Rosée à Anderlecht)
 
afficheseptembre2013-4
  
 
 
 
 ==================================================================

U houd van eten? Kom de lokale keuken ontdekken.

Word een locavoore (meer info hier) gedurende een lunch!

Anderelcht in Transitie nodigt u aan een Anderlechtse picnic

op zondag 15 september 2013 van 12u tot 14u
aan de pépinière de la Rosée (14, dauwstraat te Anderlecht)
 afficheseptembre2013-nl
 

Fête du développement durable / Feest van de duurzamheid

Anderlecht fête le développement durable le dimanche 24 mars. Au programme : un parcours-découverte à vélo suivi d’un forum de partage et d’échange au Curo-Hall.

Anderlecht en Transition aura un stand..

Voir toutes les infos sur le site de la maison de la participation

Au plaisir de vous y voir !

——————————————————————————————–

Dag iedereen,

Anderlecht viert de duurzame ontwikkeling op zondag 24 maart. Op het programma staat : een ontdekkingsrit per fiets gevolgd door een forum aan de Curo-Hall.

Anderlecht in Transitie zal een stand hebben.

Meer informatie vindt u op het site van de participatie huis.

Wij hopen u te verwelkomen!

 

Flyer-24mars13-FR-NL

Programme/a 2013

Voici, enfin, le programme des activités d’Anderlecht en transition pour 2013!!

Pour ceux qui désirent s’investir autour de la thématique de l’alimentation… notez la réunion de préparation du 12 mars à 20h (café De Rinck) : « et si on se lançait un défi pour apprendre à manger et se soigner de manière plus durable? »

prrogramme 2013

proggramma 2013

2012 in review

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2012 de ce blog.

En voici un extrait :

Le nouveau Boeing 787 Dreamliner peut emmener 250 passagers. Ce blog a été vu 1 300 fois en 2012. S’il était un Dreamliner, il faudrait environ 5 voyages pour déplacer autant de monde et beaucoup de CO2.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Habitat durable : le rôle des villes

Colloque du 26-27 Novembre 2012, à Bruxelles

Compte rendu par N. FEDI.

Je sais que nombreux auraient aimé être là aujourd’hui, donc je vous envoie un modeste compte rendu pour vous donner le gout des débats très intéressants qui ont été menés ces 2 jours sur les villes durables. Sachez également que toutes les présentations seront affichées dans les 8 jours sur le site internet www.leroledesvilles.be. Les actes complets y seront publiés en janvier. Plusieurs présentations à la conférence intéressaient plutôt les architectes et urbanistes, je ne vais pas les reprendre ici.

De manière générale et comme note personnelle, je note encore une fois, avec plaisir à quel point les sujets qui nous préoccupent reviennent de manière tout à fait centrale dans les discours et les débats à des niveaux très divers et dans des secteurs d’activités aussi divers que l’architecture et l’urbanisme par exemple. Tous les intervenants avaient ces défis en tête et ont mentionné le mouvement en transition comme un mouvement central à l’évolution nécessairement participative vers une ville et une vie plus durable. A la récente conférence sur le pic pétrolier tenue à l’Union Européenne où plusieurs membres de la transition belge ont été présents, plusieurs chercheurs ont présenté leurs études alarmantes, et le mouvement de la transition a été présenté en tant que tel, dans la partie des solutions concrètes existantes aujourd’hui.

Nous pouvons être fiers de faire partie de la solution aussi modestes soient nos contributions !!

Dommage, je trouve, qu’ils aient fait appel uniquement à Rob Hopkins alors que nous avons aussi dans notre réseau belge des ressources clés capables de parler non seulement de la philosophie de la transition, mais surtout de l’évolution, des défis et des réalisations des initiatives de transition ici en Belgique.

Quelques idées intéressantes à méditer

  • L’habitat durable dépend de la qualité de vie dans les habitats et leur environnement – il faut réfléchir à comment rendre plus agréable et donner envie à tous de s’impliquer – surtout les quartiers dits défavorisés, les grands immeubles;
  • Relocaliser les activités économiques permet de réduire les déplacements maison-travail et donc les émissions : excellente performance de la Flandre qui a réussi à délocaliser dans les zones rurales l’activité économique, a créé des petits bourgs en dehors des grandes villes, a maximiser son réseau ferroviaire. Or la planification d’une délocalisation des activités économiques est un aspect négligé dans les discours politiques qui ne veulent pas être étiquetés de socialistes voir communistes…
  • Les opportunités offertes par les habitats groupés (cf. présentation)
  • Les solutions techniques existent pour rendre les villes durables (plus d’espace, meilleure mobilité, couts moindres) mais cela demande de travailler à des niveaux très divers (culture, énergie, transports, habitations, etc.), des niveaux qui correspondent à des pouvoirs publics différents, des organisations de la société civile, institutions ou acteurs différents. Tout va dépendre de 1) si il y a 1 vision d’ensemble 2) comment elle va se traduire dans les faits de manière cohérente 3) comment elle va permettre un dialogue participatif avec la population et ses diverses communautés.
  • Le meilleur exemple est l’habitat intermédiaire, ex : les maisons de villes. Meilleur rapport qualité de vie/émissions/charges de fonctionnement (cout). C’est aussi les petits bourgs avec des distances à pieds entre les divers centres de travail, de commerce, espaces verts, de loisirs, d’école, etc. Mais planifier une ville n’est pas aisé, surtout quand ses dynamiques de transformation ne dépendent pas uniquement des pouvoirs publiques, bien sûr.
  • Il faut 1) impliqué la population 2) impliquer les pouvoirs locaux 3) l’Etat
  •  Eric Corijn, philosophe et sociologue a mentionné un point très intéressant et qui fait écho à nos initiatives : Il faut une vision collective : 1) des images attractives d’une ville durable, puis 2) des débats 3) une bonne gouvernance. D’ABORD IL FAUT DONNER ENVIE DE CRÉER LA VILLE ET DE SE L’APPROPRIER, PUIS, IL FAUT CANALISER CES ENVIES ET LES ACCOMPAGNER POUR QU’ELLES DEVIENNENT REALITES. A Bruxelles, il dit que le désir est là mais qu’il est DIFFICILE A EXPRIMER A CAUSE DES CLIVAGES INSTITUTIONNELS. Comment permettre aux gens d’exprimer leurs envies ? COMMENT TROUVER LE MOYEN D’IMPLIQUER LES GENS DANS CE DEBAT ? et ensuite COMMENT LEUR REPONDRE DE MANIÈRE COHERENTE ?
  • Il a aussi mentionné la mixité sociale et l’importance de trouver des moyens d’impliquer tous dans ces débats parce que nous tous devons nous faire créateurs de la ville de demain.

Compte rendu de la présentation de Rob Hopkins par SKYPE 😉

Rob Hopkins a donné un résumé du mouvement en transition et du rôle des autorités publiques dans ce mouvement.

Il a assisté à la rencontre annuelle des pouvoirs publics britanniques qui avaient pour sujet l’état de la situation économique en Grande Bretagne. Sa surprise était de voir qu’aucun n’a essayé de vendre que la situation allait s’améliorer et que la croissance allait reprendre, même dans un futur lointain.  Les autorités ont plutôt parlé du « déclin de l’occident » et du « collapse de notre civilisation « 

Intéressant, dit il, de voir qu’ils ne cachent plus la réalité meme si ils ne savent pas bien encore quoi proposer pour le futur.

Rob explique que nous vivons un moment historique où d’autres modèles vont devoir émerger. De quoi aura l’air l’économie post-écroulement ?

Ensuite, Rob a raconté l’historique du mouvement et la façon dont une initiative de transition se forme, à partir de gens qui se connaissent qui sont motivés. Je ne vais pas dans les détails là-dessus.

L’important dit il c’est de mettre en place des structures, des petites localités suffisamment fortes et nombreuses pour éviter l’effet domino qui se produit et va se produire et risque de nous emporter dans la crise. Si nous sommes moins dépendants des autres, nous ne tomberons pas d’un coup partout au même moment, mais nous pourrons toujours avoir des localités qui se maintiennent, bref des communautés résilientes.

Il parle du role complémentaire des pouvoirs publics en expliquant quelques exemples ;

Il a expliqué le cas de Bristol et son Bristol pound fortement soutenu par les autorités locales. Il rapporte que les fonctionnaires de la commune reçoivent au titre de leur salaire 10% en bristol pounds et qu’un officier de la commune vient d’annoncer qu’il demande à être payé  exclusivement en bristol pounds. Il ajoute qu’à Bristol, la commune a rédigé un peak oil plan et une résilience plan.

Il a expliqué d’autres initiatives dans le monde que vous trouverez dans le film In transition 2.0

Rob est en train d’écrire un nouveau livre sur comment les initiatives de part le monde se sont inspirées du mouvement mais se sont appropriés les principes pour les adapter à leurs contextes.

Il explique la naissance d’une économie sociale locale nouvelle : des coopératives, des alimentations, des compagnies d’énergies collectives, etc. A Brongston (Londres), une initiative a permis de soulever des fonds pour mettre en place des panneaux solaires au-dessus des habitations des quartiers désavantagés.

Il explique l’enthousiasme des membres des initiatives de transition au moment où quelque chose de concret se construit et l’avenir devient possible, à leur niveau.

Il présente 6 principes de base du mouvement :

  1. Localisation
  2. Résilience
  3. Inclusion
  4. Intérêt du plus grand nombre
  5. Le respect des limites naturelles
  6. La réduction des émissions de CO2

Yves Rouet (responsable Département Développement territorial pour la région BXL) a renchéri après l’intervention de Rob Hopkins pour partager ses idées sur le développement des villes durables :

  • Garder la maitrise des espaces publics pour pouvoir s’adapter aux nouveaux besoins
  • Ne pas gaspiller les espaces au sol, pour éventuellement les traduire en espace agricole
  • Oser interdire notamment : les sachets plastiques, les publicités contre productives (ex : des publicités de voiture dans le metro, ou une station de tram…)
  • Utiliser des publicités à vocation non commerciale (ex : utiliser les transports en commun, réduire les émissions, etc.)
  • Adapter aux nouveaux besoins les gros sites comme Tour et Taxi ou faire revenir le rail en ville
  • Construire des batiments convertibles si besoin. Aujourd’hui, il y a 1 million de mètre carré d’espace de bureau qui du à ses caractéristique technique est très difficilement convertible en espace de logement…si on avait pensé à le construire de manière convertible on aurait pas se problème aujourd’hui. Aujourd’hui, des normes (encore insuffiantes) existent comme celle de construire un nouveau batiment avec au rez de chaussé un espace haut de 4 mètre qui permettra, si besoin est, d’y installer une école, un dépôt, etc.

Voilà qui nous renforcent encore !

Bonne transition à tous !

Plus de renseignements, trouver les comptes rendus et présentations sur le site http://www.leroledesvilles.be

Anderlecht en Transition

Pour que la population anderlechtoise s’approprie la question du pic pétrolier, en vue d’augmenter la résilience des habitants de la commune.

Le mouvement a pour but d’éveiller les consciences et de contribuer à mettre en place des initiatives qui vont dans le sens d’un changement profond et durable de notre mode de vie.Les principes adoptés sont :
  • Le mouvement est apolitique. Concrètement, nous convenons que le nombre de personnes ayant des engagements publics dans la politique, ne peut excéder la moitié des membres du comité;
  • Le mouvement est pluraliste, c’est-à-dire qu’il respecte la multiplicité des opinions et croyances;
  • Le mouvement est inclusif. Il a pour vocation d’attirer toute personne intéressée à développer le mouvement à Anderlecht, qu’elle y soit résidente ou non.

Système d’entraide local

Le SEL Anderlecht est en cours de développement!! C'est un Système d'entraide Local dont l'objet est de permettre des échanges de services et de savoirs entre ses membres sur une base égalitaire dégagée de toutes considérations financières sauf frais réels, et de contribuer par là au renforcement d'un tissu social local qui ne reproduit ni les rapports sociaux ni la hiérarchie des qualifications tels qu'ils existent sur le marché du travail. C'est un système d'entraide local à caractère non- économique. Plus d'informations sur http://selanderlecht.be/ N'hésitez pas à contacter fnamuezi@yahoo.fr pour de plus amples informations ou pour vous inscrire.

Calendrier

juin 2018
L M M J V S D
« Oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930